Extérieurs

Limites cadastrales des îlots (orientation nord)
Limites cadastrales des îlots (orientation nord)
Modélisation CODAH (orientation sud-ouest)
Modélisation CODAH (orientation sud-ouest)


Les îlots V40 et V41 se trouvent au sud-ouest de la place de l'hôtel de ville, entre la rue de Paris à l'est, la place Perret et la rue Victor Hugo (piétonne) au sud et l'extension du V41 à l'ouest (rue Bernardin de Saint-Pierre) qui ne fait pas partie de la copropriété. 

 

La forme urbaine est celle de l'îlot carré ou rectangle, inscrit dans la trame orthogonale de 6,24 mètres qui compose tout le centre reconstruit. Le bâti est repoussé en bande sur les bords de l'îlot et compose des fronts de rues en alignement à l’extérieur, et des cours avec jardinet à l’intérieur. Chaque îlot est scandé d'une tour de 10 étages sur entresol, elle aussi en alignement sur rue. L'ensemble est dessiné de manière à desserrer le tissu urbain afin d'y faire entrer air et lumière, suivant la littérature hygiéniste de l'époque préconisées par le Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU).



Ainsi les îlots V40 et V41 mettent en oeuvre à titre expérimental ce qui sera le vocabulaire de la reconstruction du Havre :

  • une trame orthogonale de 6,24 mètres,
  • des plans-masses étudiés du point de vue de l'aération et de l'ensoleillement,
  • une structure apparente en béton armé,
  • des façades non porteuses, composées de portes-fenêtres toutes identiques et de panneaux ajustables d'un matériau laissé apparent,
  • des couvertures en terrasse (non accessibles),
  • le jeu de volumes et de hauteurs des différents bâtiments (un, trois ou dix étages sur entresol),
  • la préfabrication de certains éléments (baies, coffrages...),
  • l'implantation des immeubles en bordure de voie,
  • les cours intérieures, accessibles pour les piétons par des passages couverts (V41) et dans lesquelles se trouvent les entrées d'immeubles (à l'exception du bâtiment rue de Paris au V40).


Intérieurs

Le talent mis en œuvre par Auguste Perret et ses entrepreneurs, pour associer art et techniques, est remarquable à toutes les échelles : les finitions des panneaux en béton bouchardé avec méplats périphériques, les finitions à la gradine des angles aigües des bétons coulés, les rondelles en laiton sur chaque vis de chaque panneau de bois, l'alternance des profils des éléments de rambardes.